La création transforme. Du moins est-elle potentiellement porteuse de changements. L'art-thérapie se sert de ce potentiel pour restaurer le lien à l'autre, au monde, en posant comme base un ré-ancrage en soi-même, par le biais du corps. Le processus est celui d'une prise en main de sa propre expression, celle de l'intime qui, d'ordinaire, se tait, pour une prise en main de soi. Nul besoin d'être "malade", donc, pour y avoir accès : quiconque cherche la connaissance de soi peut trouver dans l'art-thérapie les moyens d'un changement.